Je m’appelle Hawa Ba, jeune ambassadrice de la Mauritanie
Je suis Ivan N’gadi, jeune ambassadeur de la Côte d’Ivoire 
Je suis Sorofing Traore, jeune ambassadrice du Mali

Sur les défis qui restent à relever pour que le PO soit un succès après 2020

Hawa Ba : En tant que jeune, j’aimerais voir le Partenariat de Ouagadougou après 2020, avoir plus d’implication des jeunes, plus de renforcement des capacités non pas seulement pour les jeunes mais pour les leaders religieux, pour les prestataires de santé et surtout impliquer d’avantage les parents. 

Ivan N’gadi : Pour 2020 je vois le Partenariat de Ouagadougou dans une phase de consolidation des acquis durant tout ce long chemin et pour les jeunes se serait beaucoup plus d’implication, de prises de parole pour pouvoir exprimer les réels besoins sur la planification familiale 

Sorofing Traore : Pour 2020 je vois le Partenariat de Ouagadougou, un avenir très prometteur, mais surtout de nouveaux engagements pris pour les neuf pays et une implication significative des jeunes, car les besoins des jeunes ne s’arrêtent pas à 2020. Donc que le PO continue d’œuvrer dans ce sens pour que nos besoins soient pris en compte et aussi pour qu’il puisse avoir une stratégie pour fédérer toutes les organisations de jeunes pour qu’on puisse parler avec la même voix et amplifier notre voix pour la cause de la jeunesse africaine. 

Interview réalisée par EtriLabs